Logo Little Wing

LITTLE BLOG

Passer en mode projet pour changer le monde : la leçon de The Village

Auteur : Ziad Gebran | | Blog

Comment aborder sa rentrée inspiré et plein de nouvelles idées ? Certains prolongent leurs vacances, d’autres participent à des universités d’été. Entre les deux, il y a The Village ! Cet événement, organisé pour la deuxième année par La Tribune et INCO, à Saint-Bertrand-de-Comminges, a réuni les 30 août et 1er septembre plus d’une centaine de change makerset de décideurs pour… changer le monde.

Slogan mis à part, l’objectif était de réfléchir, collectivement, à des solutions concrètes, afin de préfigurer un futur meilleur, inclusif et responsable ! Et pour cela, quoi de mieux que s’isoler près de deux jours dans une cité médiévale, au cœur de l’Occitanie. Dans ce lieu propice à la réflexion, on peut dire que le contrat a été rempli… même si les 18 propositions formulées dans le cadre des workshops thématiques – transition écologique, agriculture durable, collaborations territoriales ou numérique pour tous –  et qui seront publiées dans La Tribune vendredi 7 septembre ne se retrouveront jamais sur le bureau d’Emmanuel Macron comme annoncé initialement (elles ont quand même été présentées devant Sébastien Lecornu, secrétaire d’état à la Transition écologique et solidaire, présent à la clôture de l’événement). Pour certaines, elles manquaient parfois d’originalité ou d’étude d’impact, impossible de faire mieux en une journée et demie.

A la recherche de nouvelles valeurs

Mais, la force de cette initiative n’est pas là. Il faut plutôt en retenir l’opportunité de croiser des regards différents sur les fractures qui menacent notre société et notre économie, celle de faire dialoguer ensemble élus, chefs d’entreprises, responsables associatifs, philosophes, experts scientifiques, qu’ils évoluent au niveau national ou régional… Des personnes, toutes engagées à contribuer, à leur niveau, à l’invention d’un nouveau modèle, basés sur des nouvelles valeurs, qui restent à trouver.

A la question de comment créer un collectif au service de la solidarité, les change makersqui se sont succédés à la tribune de The Village ont répondu avec leur expérience et leur vision. Thierry Marx, le parrain de cette édition, a, ainsi, surtout mis en avant la nécessité d’aider les personnes les plus fragiles à formuler un projet, pour leur redonner confiance en l’avenir et en leur capacité de prendre leur destin en main. Pour lui, alors que nous pensons toujours que le danger est extérieur, les laissés pour compte sont la plus grande bombe à retardement.

Changer de paradigme pour redonner de la force au collectif

Comme l’a résumé Sébastien Lecornu, l’idée force qui ressort de tous ces échanges est l’accès. Pour faire face aux défis des transitions en cours, il est clé de rendre accessibles le savoir, la protection sociale et les territoires. Évidemment, dans cette France rurale, la fracture territoriale a occupé une grande partie des débats. Si l’énergie dégagée par les territoires peut être une formidable source d’inspiration, passer à une échelle macro semble aujourd’hui être l’obstacle majeur à ces démarches. Pour cela, un changement de paradigme est nécessaire : un paradigme qui s’articule autour d’une créativité retrouvée, d’une volonté de redonner de la force au collectif, et surtout d’une prise de conscience que l’homme appartient pleinement à la nature.

A Saint-Bertrand-de-Comminges, tout nous rappelle l’importance de la terre. A The Village, grâce à une ambiance particulière, entre convivialité et réalisme, chacun oublie d’où il vient, les clivages politiques sont effacés. On ne fait plus partie soit de l’ancien monde soit du nouveau monde, mais du monde du réel. On ne peut qu’en ressortir avec l’envie de redonner du sens à ses actions au quotidien, pour qu’elles aient un véritable impact. Et de poursuivre les échanges avec cette communauté naturelle de change makers, tout au long de l’année… jusqu’au prochain épisode.

Ziad Gebran